Trois locos à vapeur prêtes pour Train World - 02 mai 2013

locomotive à vapeur

Les équipes des ateliers SNCB de Kinkempois et de Gentbrugge ont redonné vie à trois locomotives anciennes. Le but ? Leur rendre leur splendeur d’antan, afin que chacun puisse les admirer dans le futur musée des chemins de fer Train World. En septembre, elles ont été transportées vers les ateliers de la SNCB. Il s’agit des locos type 10, type 18 et type 51.

18 autres locomotives, wagons et voitures devront être encore restaurés pour être exposés à Train World. Il s’agit notamment de deux voitures royales, de la locomotive type 12, d’un wagon postal, d’une draisine, d’un autorail et de plusieurs voitures en métal et en bois.

La 18.051 de type ‘American’

Il s’agit d’une locomotive à vapeur construite à Liège en 1905, dans les ateliers de la S.A. Saint-Léonard. La type 18 a été conçue d’après le modèle des locomotives écossaises “Mac Intosh” du “Caledonian Railway”. Elle pouvait atteindre la vitesse maximale de 120 km/h et était utilisée notamment pour tirer les ‘trains-blocs’ entre Bruxelles et Anvers. L’élégante ligne de cette machine ainsi que sa livrée bleu violacé rendent hommage à cette compagnie britannique. Dans le cadre de sa restauration pour Train World, la type 18 retrouvera sa livrée d’origine brun chocolat qui était celle des Chemins de Fer de l’Etat Belge avant 1930.

La 10.018 de type ‘Pacific’

Cette machine est également liégeoise, mais provient de l’usine John Cockerill à Seraing. Construite en 1912, la type 10 remorquait des express lourds de voyageurs sur les lignes de Bruxelles vers Luxembourg et vers Verviers Sa vitesse commerciale maximale était de 120 km/h. Cette locomotive qui était en service jusqu’en 1959, sera exposée à Train World dans sa livrée verte SNCB.

Un vrai travail artisanal

Stefan Creve, responsable de projet à l’AC Gentbrugge explique en quoi consiste le travail de réstauration: “Nous nous sommes chargés de la rénovation des vieilles locomotives types 51 et 18. De Louvain, les deux locomotives ont été acheminées vers Gentbrugge à bord d’un énorme camion. On a pu alors commencer les travaux à la carrosserie : décaper, uniformiser les surfaces, délimiter les zones à peindre, peindre dans la couleur brun/noir originale, apporter les petites lignes de finition, nettoyer les cuivres… On peut vraiment parler d’un travail ‘artisanal’. Notre équipe y a mis toute sa passion pour pouvoir combiner cette rénovation en plus de tout le reste de leur job à l’atelier. La métamorphose s’est achevée fin février et les locos ont ensuite été transférées à Schaerbeek.”

Information sur l'utilisation de cookies

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de vie privée sur le site SNCB. Pour plus d'informations sur les cookies utilisés sur ce site et sur la gestion de ceux-ci, veuillez lire notre politique en matière de cookies.