La SNCB passe davantage en mode durable - 07 novembre 2017

logo SNCB Le train est économe en énergie (jusqu’à 5 fois moins énergivore que la voiture) et, comparativement au nombre de personnes transportées, l’infrastructure ferroviaire requiert moins d’espace au sol que les infrastructures routières. Ces atouts font du train LE moyen de transport écologique par excellence. La SNCB a décidé de renforcer encore son action en la matière et d’encourager ses collaborateurs à « passer au vert » au travers d’un plan d’actions sur les cinq années à venir, qui permettra notamment une importante économie d’énergie à l’horizon 2022.

La durabilité fait partie de l’ADN de la SNCB : la traction électrique pour 95% des trains en fait le moyen de transport le plus économe en énergie. L’augmentation du nombre de voyageurs transportés en train signifie moins de consommation d’énergie et moins d'émissions de substances nocives. La SNCB a pris la décision d’aller un pas plus loin dans son engagement en matière de durabilité avec un plan d’actions pour les cinq prochaines années et des objectifs clairs et chiffrés pour promouvoir un mode de travail encore plus respectueux de l’environnement.

Transporter durable, travailler durable 

Le plan d'actions couvre six domaines : la gestion efficace de l'énergie, la réduction de la consommation d'eau, la diminution de l’usage de consommables comme le papier et les imprimantes individuelles, le tri des déchets, l’atténuation des nuisances sonores et la poursuite de l'assainissement des sols.

Les principaux efforts et actions portent sur le domaine de l’énergie dans lequel la SNCB peut, en tant que transporteur ferroviaire, réaliser la meilleure plus-value pour l’environnement. Près de 4/5è de la consommation énergétique de la SNCB sont nécessaires au trafic ferroviaire, le solde étant consommé par les gares, les bâtiments de service et les ateliers d’entretien. Des efforts ont déjà été réalisés : depuis 2005, la SNCB a diminué de 21% la consommation énergétique totale de ses bâtiments et de 30% ses émissions de CO2. A l’horizon 2022, l’entreprise ferroviaire a pour ambition d’améliorer encore son efficacité énergétique en diminuant de 7% l’énergie consommée dans les gares, bureaux et ateliers et en réduisant de 5% l’énergie consommée par ses trains, notamment en utilisant des énergiemètres, en installant des éclairages LED, des panneaux photovoltaïques et en pratiquant l’éco-conduite.

D’ici 2022, la SNCB a également pour objectif de diminuer de 10% sa consommation d’eau de ville (notamment grâce aux installations de lavage des trains modernes plus économes en eau et équipées d’un bassin pour recueillir l’eau de pluie), de réduire de 50% sa consommation de papier, de supprimer les imprimantes individuelles, de réduire les déchets de bureau, de lutter contre les nuisances sonores grâce à des trains plus silencieux et enfin, de poursuivre les opérations d’assainissement des sols et d’éviter toute nouvelle pollution grâce à de nouveaux ateliers mieux équipés pour la combattre ou la traiter. Ces mesures s’inscrivent dans l’évolution que la SNCB entend prendre : être davantage moderne, efficace et performante dans tous les domaines et à tous les niveaux. Pour plus d’informations concernant le plan d’actions durables de la SNCB, nous vous invitons à consulter la brochure ici.

Information sur l'utilisation de cookies

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de vie privée sur le site SNCB. Pour plus d'informations sur les cookies utilisés sur ce site et sur la gestion de ceux-ci, veuillez lire notre politique en matière de cookies.